FORUM ALGÉRIEN DE MÉDECINE ::: MED-DZ : la fausse couche à la lumière de l'islam
  Se connecter pour vérifier ses messages privés 
Nom d’utilisateur: Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Annonces Med-Dz  S’enregistrer

la fausse couche à la lumière de l'islam
Sauter vers:  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM ALGÉRIEN DE MÉDECINE ::: MED-DZ Index du Forum » Hors Médecine » Religion et Spiritualité » Islam et médecine,Miracles scientifiques dans le coran et la sunna
Auteur Message
assouma
Membre fidèle
Membre fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2008
Messages: 874
Sexe: Féminin
Année d'étude: 2ème année
Votre Faculté: Fac-Blida
Point(s): 670
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Dim 5 Oct - 15:03 (2008) Répondre en citant

Allah envoie l’ange pour insuffler l’âme dans l’embryon conformément à ce qui a été rapporté d’après Abd Allah ibn Massoud : « le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) le très véridique nous a raconté que l’un de vous est constitué dans l’utérus de sa mère pendant 40 jours.  
Et puis, il se transforme en caillot de sang pendant le même laps de temps. Et puis il devient un foetus pendant le même laps de temps.  
Et puis on envoie l’ange pour lui insuffler une âme et l’on donne à l’ange l’ordre d’écrire quatre mots concernant sa subsistance, le terme de sa vie, son oeuvre et son sort : sera-t-il heureux ou malheureux. (Rapporté par Mouslim, 4781)  
Chaque femme est heureuse de se savoir enceinte et de porter en elle un être qui sera issu de sa propre chair. Mais lorsque la grossesse n’arrive pas à son terme, lorsque qu’elle s’interrompt brutalement et que le fœtus décède, une immense tristesse et parfois de la culpabilité envahissent la mère.  
Nous allons essayer de comprendre ce qu'est la fausse couche et le regard de l’islam par rapport à ce triste évènement.  
- Définition  :  
On parle de fausse couche ou d’avortement spontané quand la grossesse s’interrompt avant que le fœtus soit viable, c’est-à-dire avant la vingtième semaine qui suit la conception. Quand l’avortement est spontané, il s’agit d’une fausse couche. Après la vingtième semaine, on parle de mort in utero.  
Environ 10 % à 20 % des grossesses confirmées se terminent en fausses couches. Trois- quart de ces avortements surviennent lors du premier trimestre, le plus souvent entre 9 et 11 semaines d’aménorrhée mais elles peuvent aussi avoir lieu au cours des deuxième et troisième trimestres.  
Toutes les femmes peuvent faire une fausse couche, mais certaines conditions font qu’une femme est plus à risque.  
- Causes et symptômes de la fausse-couche  :  
Dans la plupart des cas, il n’y a pas de cause précise qui puisse justifier la fausse couche. Une fausse couche est généralement causée par un problème de développement du fœtus, d’une malformation utérine, d’un problème d’hormones, d’une infection, ou d’un diabète mal équilibré de la mère. Dans 60% des cas, cela est dû à une malformation fœtale liée le plus souvent à une anomalie chromosomique.  
Les symptômes de la fausse couche se caractérisent par des pertes de couleur brune ou rouge vif, accompagnée ou non de crampes. Les saignements vaginaux sont en général un des premiers symptômes, mais ils ne se produisent que chez environ 20 % des femmes enceintes, et chez moins de la moitié des femmes qui font vraiment une fausse couche. La fausse couche est inévitable dès lors que l’embryon a cessé de vivre, mais elle ne se fait pas de suite. Elle se traduit alors par des douleurs dans le bas du dos, ou des crampes dans le ventre, ou une douleur continue ou qui cesse et reprend.  
Lorsque la fausse couche se produit, apparaissent des pertes ressemblant à des caillots accompagnées de tissus ou débris membranaires issus de l’embryon et du placenta.  
- Regard de l’islam par rapport à la fausse couche :  
Il est normal de se sentir triste et bouleversé après l’interruption brutale d’une grossesse désirée. Le fait de perdre son enfant constitue une grande épreuve pour les parents.  
Allah a dit : " Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire : ‹Nous croyons !› sans les éprouver ? " (Sourate Al-Ankabut, L'araignée, 29, verset 2)  
Selon Abou Hourayra (qu’Allah soit satisfait de lui), le Messager de Dieu (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : «  Le croyant et la croyante ne cessent d’être éprouvés dans leur corps, leurs enfants et leurs biens jusqu’à ce qu’ils rencontrent Dieu le Très-Haut sans avoir à répondre d’aucun péché.  » (Rapporté par Tirmidhi)  
Ousama Ibn Zeyd (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit : « L'une des filles du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) lui envoya quelqu'un pour l'inviter à venir chez elle et pour lui apprendre que l'un de ses fils était mourant. Il dit à l'envoyé :  
«  Retourne auprès d'elle et informe-la que Dieu exalté n'a pris que ce qui Lui appartenait et ce qu'il a donné Lui revient. Tout auprès de Lui est lié à un terme déjà nommé. Ordonne-lui donc de patienter dans l'espoir de la récompense de Dieu.  »  
- Le mérite des parents  :  
Les hadiths suivants narrent la récompense attribuée aux parents qui auront été endurant lors de cette épreuve : Anas (qu’Allah soit satisfait de lui) rapporte : « Le Messager de Dieu (bénédiction et salut soient sur lui) a dit :  
« Chaque fois qu'un Musulman perd trois enfants mineurs, Dieu l'introduit automatiquement au Paradis à cause de la miséricorde qu'il a eue pour eux.  » (Hadith unanimement reconnu)  
Abou Sa'id Al Khoudri (qu’Allah soit satisfait de lui) rapporte : « Une femme vint dire au Messager de Dieu (bénédiction et salut soient sur lui) :  
« O Messager de Dieu ! Les hommes se sont réservés à eux seuls tes Hadiths. Laisse donc pour nous l'une de tes journées pour nous enseigner de ce que Dieu t'a appris. »  
Il lui dit : « Réunissez-vous tel jour.  »  
Elles se réunirent donc et le Prophète vint à elles et leur enseigna de ce que Dieu lui avait appris. Puis il leur dit :  
« Chacune d'entre vous qui sera précédée dans l'autre monde par trois de ses enfants trouvera en eux un écran contre le Feu.  »  
L'une d'elles lui demanda : « Et si ce ne sont que deux ? »  
Il dit : « Même s'ils ne sont que deux.  » (rapporté par Mouslim)  
Mouslim a rapporté qu'Abou Hassan a dit : "Je dis à Abou Horeira (qu’Allah soit satisfait de lui) de nous raconter un hadith qui dissipe la tristesse due à la perte de nos morts. Il me répondit : « Sûrement, les petits enfants parmi les morts sont des urodèles du Paradis. Chacun d'eux recevra son père (ou suivant une variante son père et sa mère), le tiendra par sa tunique (ou par la main) et ne le quittera pas avant qu'il ne le fasse entrer au Paradis. »  
Ali (qu’Allah soit satisfait de lui) rapporte que le Prophète Mohammed (bénédiction et salut soient sur lui) a dit en ce sens que (le Jour du Jugement Dernier), le fœtus qui n'était pas encore complètement formé argumentera avec Allah en faveur de ses parents lorsqu'ils seront conduits en Enfer.  
On dira alors à ce fœtus (n'étant pas arrivé à terme et n'ayant donc pas connu un développement complet) de conduire ses parents au paradis, ce qu'il fera en les tirant par (le cordon ombilical attaché à) son nombril. (rapporté par Ibn Madjah)  
- Le sort du fœtus mort prématurément :  
Les savants sont tous unanimes sur le fait de dire que les enfants de musulmans décédés iront au Paradis.  
L’imam Ahmad ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit : « Qui doute que les enfants des musulmans seront au Paradis ? »  
Il dit aussi : «  Pas de divergence les concernant. »  
Al-imam al-Nawawi dit : «  Les savants reconnus des musulmans sont d’avis que les enfants des musulmans morts prématurément iront au paradis car ils n’ont pas atteint l’âge de responsabilité.  »  
Al-Qurtoubi dit : « L’avis selon lequel ils iront au Paradis est celui de la majorité (.....) certains savants nient même l’existence d’une divergence de vues à ce propos. »  
Selon Abou Mousa (qu’Allah soit satisfait de lui), le Messager de Dieu (pbsl) a dit : « Quand l'esclave de Dieu perd l'un de ses enfants, Dieu dit à Ses Anges : « Avez-vous retiré l'âme du fils d'untel ?  »  
Ils disent : « Oui. »  
Il dit : « Vous avez donc cueilli le fruit de son cœur ?  »  
Ils disent : « Oui. »  
Il leur demande : «  Qu'a dit alors Mon esclave ?  »  
Ils dirent : « II T'a loué et dit : « Nous appartenons à Dieu et c'est à Lui que nous devons retourner. »  
Dieu le Très-Haut dit : « Construisez donc pour Mon esclave une maison au Paradis et appelez-la : La maison de la louange.  » (Rapporté par Tirmidhi)  
Les Imam Ahmad, Ibn Hibban et Hakim rapporte que Abou Houreira a dit : Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : «  Les enfants des musulmans seront au Paradis sous la charge de Ibrahim et de Sarah.  »  
Dans une autre version : «  Les enfants des croyants seront au Paradis sous la charge d'Ibrahim et de Sarah jusqu'à ce qu'ils les remettent à leurs parents le Jour dernier.  »  
- Faut-il donner un nom au fœtus mort prématurément ?  
Les savants recommandent de donner un nom au foetus perdu suite à une fausse couche, car l'enfant sera appelé le Jour de la Résurrection par ce nom.  
Si le sexe de l’enfant n’a pas été déterminé, il faudra lui donner un nom qui convienne aussi bien à une fille qu'à un garçon (comme Talhah, Rajaa, Hind, Tarafah, Hunayda, Khârija,'Umayra, Zur'a....)  
Il existe des hadiths conseillant de nommer les foetus perdus, mais aucun n'est authentique.  
- Faut-il faire la prière mortuaire sur le fœtus et l’enterrer ?  
A la suite d'une fausse couche, à partir du moment où un embryon ou un fœtus est sorti du corps de la femme, il doit systématiquement être enterré, et ce, même si cela se passe au début de la grossesse.  
Il est en effet indiqué dans l'ouvrage "'Iânatout Tâlibine", qui traite de la jurisprudence suivant l'école châféite, que le "Moudhghah" et le "'Alaqah" (ces termes, évoqués dans le Qour'aane, désignent deux étapes différentes du début de la formation embryonnaire) doivent être enterrés. (Réf : 2ème Djouz / Page 123)  
Selon l’imam Ahmad (qu’Allah lui fasse miséricorde) si le fœtus a atteint le terme des quatre mois, alors il devra être lavé et la prière mortuaire devra être effectuée. C'est aussi l’avis de Sa’id ibn al-Musayyib, Ibn Sirin et Ishaaq.  
En ce qui concerne le cas d’un foetus de moins de quatre mois de gestation, il ne devra pas être lavé et la prière funéraire ne sera pas nécessaire, mais il devra être enveloppé dans un linceul et être enterré.  
Cela s’explique par le fait que l'âme n'a pas encore été insufflée (dans un certain nombre de Hadiths authentiques où sont détaillés les différentes étapes du développement embryonnaire, le Prophète Mohammed (pbsl) affirme que l'âme est insufflée dans le fœtus au terme du quatrième mois de grossesse) ; ainsi, il ne convient pas d’effectuer la prière funéraire sur un foetus de moins de 120 jours car, sans âme, il est considéré comme le sang ou quelque chose d’inanimé.  
Allah est Le plus savant. 

_________________________________________
[url=http://med-dz.xooit.com/image/2/d/e/7/da3wa_15-18a29e.gif.htm][img]http://img.xooimage.com/files2/d/e/7/da3wa_15-18a29e.gif[/img][/url]
Publicité





MessagePosté le: Dim 5 Oct - 15:03 (2008)

PublicitéSupprimer les publicités ?
LoRdlune
Membre fidèle
Membre fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2008
Messages: 883
Sexe: Masculin
Année d'étude: 1ère année
Votre Faculté: Fac-Alger
Point(s): 926
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Dim 19 Oct - 22:11 (2008) Répondre en citant

Merci.
_________________________________________

venez votez pour MedZ
csc1898
Membre en progrès
Membre en progrès

Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2008
Messages: 68
Sexe: Masculin
Année d'étude: 4ème année
Point(s): 69
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Jeu 23 Oct - 19:14 (2008) Répondre en citant

MA CHA ALLAH  A ça 
_________________________________________
un grand pouvoir s'applique une grande responsabilité
MSN Skype
assouma
Membre fidèle
Membre fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2008
Messages: 874
Sexe: Féminin
Année d'étude: 2ème année
Votre Faculté: Fac-Blida
Point(s): 670
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Ven 24 Oct - 15:21 (2008) Répondre en citant

merci bcp pour votre passage
_________________________________________
[url=http://med-dz.xooit.com/image/2/d/e/7/da3wa_15-18a29e.gif.htm][img]http://img.xooimage.com/files2/d/e/7/da3wa_15-18a29e.gif[/img][/url]
Romaissa
Membre fidèle
Membre fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2008
Messages: 642
Sexe: Féminin
Année d'étude: 3éme année
Votre Faculté: Fac-Constantine
Point(s): 686
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Jeu 6 Nov - 15:29 (2008) Répondre en citant

merci assouma
mais je l'ai pas lu en entier, c'est trop long
_________________________________________
"Bien dire fait rire, bien faire fait taire"
YASSINE-DZ
Co-Administrateur
Co-Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2008
Messages: 663
Sexe: Masculin
Année d'étude: 1ère année
Votre Faculté: Autres
Point(s): 716
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Ven 21 Nov - 08:29 (2008) Répondre en citant

merci
_________________________________________
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:18 (2017)

Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM ALGÉRIEN DE MÉDECINE ::: MED-DZ Index du Forum » Hors Médecine » Religion et Spiritualité » Islam et médecine,Miracles scientifiques dans le coran et la sunna


 


Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Med-Dz by TiBoy 2008-2010
phpBB skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com