FORUM ALGÉRIEN DE MÉDECINE ::: MED-DZ : LE BOTULISME
  Se connecter pour vérifier ses messages privés 
Nom d’utilisateur: Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Annonces Med-Dz  S’enregistrer

LE BOTULISME
Sauter vers:  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM ALGÉRIEN DE MÉDECINE ::: MED-DZ Index du Forum » Cycle gradué et post gradué » La troisième année » Bactériologie/Microbiologie
Auteur Message
carina lisa
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2010
Messages: 1 085
Sexe: Féminin
Année d'étude: 5ème année
Votre Faculté: Fac-Blida
Point(s): 996
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Ven 27 Aoû - 23:38 (2010) Répondre en citant

DEFINITION ET EPIDEMIOLOGIE :
C’est une toxi-infection qui tire sa gravité plus de la toxine que du germe lui-même. Cette toxine est essentiellement exogène et
peut donc se développer en dehors de l’organisme. Elle est aussi endogène. Le botulisme est dû à un bacille gram positif ‘BGP’
anaérobie, tellurique ou vivant accessoirement dans le tube digestif de l’être humain surtout du nourrisson. Il est appelé
‘Clostridium botulinum’ et est responsable d’une maladie paralysante.
Il en existe 7 groupes ; A, B, C, D, E, F et G mais ils n’ont aucune valeur.
La connaissance des sérotypes nous permet de connaître le degré de la sérothérapie. C’est un excellent indice de pronostic.
Pour le réservoir, le Clostridium botulinum est tellurique, Les conserves en anaérobiose représentent un très grand danger. Pour
s’en préserver, il faut :
- Un lavage.
- Une bonne élévation thermique.
- Une stérilisation du matériel de conservation.
- Une bonne fermeture.
Le vinaigre est un très bon conservateur car il tue le bacille. Les surgelés, les poissons non éviscérés et le kasher (sérotype A)
sont d’excellentes sources de contamination.
Il y a 2 grands modes de transmission ; Exogène soit par ingestion de toxine, c’est le botulisme alimentaire ou transmission
exogène directe, soit par inoculation du bacille, c’est le botulisme d’inoculation ou transmission exogène indirecte. Ou endogène
lorsque la toxine est produite à l’intérieur de l’organisme. Ce dernier mode est spécifique de l’intestin du nourrisson.
II- PHYSIO-PATHOLOGIE :
∗ La multiplication bactérienne s’accompagne de la libération d’une toxine neurotrope d’abord sous forme d’une protoxine
pas très virulente.
∗ Une fois dans l’organisme humain et sous l’action de certaines enzymes, la protoxine est transformée en une toxine
très virulente et très dangereuse responsable de la maladie. A l’état actuel, cette toxine constitue le poison le plus
dangereux sur terre.
∗ La toxine a pour site d’action les synapses du SNA (Système Nerveux Autonome) et les jonctions neuromusculaires.
III- CLINIQUE :
∗ Le temps d’incubation varie selon le sérotype du germe et la quantité de toxine ingérée. Il va de 5 heures à 5 jours.
∗ La phase d’invasion dans le botulisme alimentaire est caractérisée par des nausées, des vomissements, des douleurs
abdominales et parfois des diarrhées.
∗ La phase d’état réunie un syndrome sec et les paralysies. Le 1er signe est la paralysie de l’accommodation avec
presbytie, diplopie et mydriase. Puis tarissement des sécrétions lacrymales et dysphagie. Le stade de paralysie est
marqué par une asthénie très importante avec constipation, rétention urinaire et risque d’asphyxie en cas de paralysie
respiratoire. Le tout dans un climat d’apyrexie. La toxinémie dure entre 15 et 30 jours et peut être retrouvée au niveau
du LCR et des selles.
IV- DIAGNOSTIC :
∗ Faire une toxinotypie en utilisant l’aliment contaminé par séroneutralisation chez la souris.
∗ Rechercher la bactérie même si c’est difficile et long car elle est d’un grand intérêt pratique.
∗ Suivre l’amélioration sur électromyogramme.
V- PRONOSTIC :
La gravité du botulisme dépend de :
• La toxine et sa virulence.
• L’espèce de la toxine.
• La quantité de toxine ingérée.
• Le temps d’incubation.
• Le terrain de survenue (touche plus les hommes que les femmes.)
• L’âge de survenue (aux alentours de 40 ans.)
• Les conditions de prise en charge de la maladie.
VI- TRAITEMENT :
Tous les sujets ayant des troubles visuels doivent être hospitalisés. Le traitement est axé sur 3 éléments :
1- Moyens de réanimation surtout respiratoires pour tout sujet ayant une dysphagie (éventuelle intubation.) Apport
hydrique, alimentaire par voie parentérale, Abord veineux et collection urinaire par sonde.
2- Traitement étiologique vise à prendre en charge la toxine. L’anatoxine n’est pas utilisée. On utilise l’antitoxine (sérum
hétérologue.) La seule sérothérapie qui a fait ses preuves est le sérum antibotulinique E, les autres sérums ne sont
pas utilisés. On utilise aussi des médicaments comme la Guanidine qui a l’effet inverse de la toxine et qui a pour site
d’action les jonctions neuromusculaires. Avec ce médicament, il n’y a pas de paralysie. Il est utilisé en sirop de
chlorhydrate de guanidine à raison de 30mg/kg/jour en 3 prises.
3- Prévention.

_________________________________________
n’arrête jamais de sourire même si tu es triste parce que tu ne sais pas qui pourrait tomber amoureux de ton sourire
Publicité





MessagePosté le: Ven 27 Aoû - 23:38 (2010)

PublicitéSupprimer les publicités ?
YuUuKii
Membre Novice
Membre Novice

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2010
Messages: 39
Sexe: Féminin
Année d'étude: 4ème année
Votre Faculté: Fac-Alger
Point(s): 40
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Ven 27 Aoû - 23:49 (2010) Répondre en citant

Merci bien !
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:17 (2017)

Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM ALGÉRIEN DE MÉDECINE ::: MED-DZ Index du Forum » Cycle gradué et post gradué » La troisième année » Bactériologie/Microbiologie


 


Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Med-Dz by TiBoy 2008-2010
phpBB skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com