FORUM ALGÉRIEN DE MÉDECINE ::: MED-DZ : SNV et epilepsie
  Se connecter pour vérifier ses messages privés 
Nom d’utilisateur: Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Annonces Med-Dz  S’enregistrer

SNV et epilepsie
Sauter vers:  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM ALGÉRIEN DE MÉDECINE ::: MED-DZ Index du Forum » Cycle gradué et post gradué » La quatrième année » Neurochirurgie
Auteur Message
reda1306
Membre Novice
Membre Novice

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 30
Sexe: Masculin
Année d'étude: Interne
Votre Faculté: Fac-Blida
Point(s): 31
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Lun 24 Mai - 13:50 (2010) Répondre en citant

L'épilepsie au cours du XXe Siècle : stimulation du nerf vague


Un nouveau type de chirurgie, qui ne nécessite pas l'ouverture du cerveau, est pratiqué actuellement de façon régulière aux États-Unis et ailleurs, bien que seulement 55 Canadiens environ en aient bénéficié jusqu'à maintenant. Appelée stimulation du nerf vague (SNV), cette chirurgie est appliquée selon certaines limites dans quelques centres au Canada. Le Dr Richard McLachlan fait état du succès de cette technique.

La stimulation du nerf vague utilise un générateur programmable ressemblant à un stimulateur cardiaque qu'on implante chirurgicalement dans la paroi thoracique et qu'on relie par des fils au nerf vague gauche dans le côté du cou. Le nerf vague représente un trajet important au cerveau qui nous est ainsi accessible. Généralement, le générateur SNV envoie toutes les cinq minutes des impulsions de 30 secondes de stimulation électrique. Ce traitement est habituellement très bien toléré par le patient, bien qu'il puisse affecter temporairement les cordes vocales, de sorte que certains patients subissent des effets secondaires comme un enrouement, de la toux et de la douleur.

Il est rare que la SNV puisse libérer une personne de ses crises. On parle de succès lorsqu'on arrive à diminuer les crises de plus de 50 p. cent. On observe une augmentation graduelle de son efficacité avec le temps. Les résultats d'une étude effectuée pendant six mois sur 25 patients canadiens ayant subi une SNV ont montré que 44 p. cent d'entre eux avaient obtenu une réduction de leurs crises de plus de 50 p. cent.

Le Dr McLachlan précise que la SNV n'est pas une panacée, mais qu'elle offre la possibilité de réduire l'impact de l'épilepsie chez au moins le tiers des gens sujets à des crises rebelles. Cette technique peut également améliorer le bien-être et la qualité de vie des patients.

Un autre traitement, la stimulation magnétique transcrânienne répétitive (SMTR), semble moins prometteuse au Dr McLachlan. Dans ce cas, on place une bobine à l'extérieur de la tête pour générer des impulsions magnétiques. Comme un champ magnétique induit également un champ électrique, c'est une façon indirecte de produire un stimulus électrique du cerveau. La SMTR est censée interrompre les mécanismes neuroniens dans le cortex pour réduire les crises, mais, dans le passé, cette technique a plutôt favorisé les crises au lieu de les arrêter.

Thérapie de l'épilepsie par les gènes

Nous avons tous entendu parler de " thérapie par les gènes ", mais combien d'entre nous savent réellement ce que cela signifie? Le Dr Berge Minassian, un neurologue et scientifique spécialisé dans la recherche sur l'épilepsie, expose quelques notions de génétique avant d'indiquer comment la thérapie des gènes sera utilisée pour traiter l'épil-epsie dans les années à venir.

Chacun d'entre nous possède 20 milliards de cellules cérébrales, et chacune d'elles contient 100 000 gènes. Un gène est notre ADN : notre empreinte personnelle, le code qui fait ce que nous sommes. Les gènes aident à fabriquer les protéines qui accomplissent des fonctions importantes dans notre organisme.

L'absence d'un gène ou le fonctionnement inapproprié d'un gène peut mener à des épilepsies graves, progressives, comme la maladie de Lafora. Si l'on pouvait remplacer un type de gène par un autre, on pourrait guérir la maladie. La thérapie par les gènes est plus susceptible d'être utilisée pour le traitement des formes plus sévères d'épilepsie, plutôt que les désordres plus simples et plus courants consécutifs à une crise.

Les chercheurs qui travaillent sur la thérapie de l'épilepsie par les gènes se heurtent à certains problèmes difficiles. Comment obtenir un gène de rechange pour l'introduire dans une membrane de cellule ? Et comment faire pour qu'une cellule traverse la barrière hémato-encéphalique qui protège le cerveau ? Peut-être pourrions-nous " emballer " le gène à l'intérieur d'un véhicule qui sait comment traverser ces barrières : un virus comme le HIV. On vide alors le virus de son contenu, on lui enlève son " noyau " de sorte qu'il devient inoffensif, puis on le remplace par le gène manquant qu'on veut introduire dans le cerveau. Le HIV possède une protéine " clé " spéciale (TAT) qui peut aller dans toutes les cellules du cerveau."

L'idée maintenant est d'introduire dans le cerveau la protéine manquante qui nous intéresse et de guérir éventuellement nos patients. Selon moi, il s'agit d'une des percées les plus intéressantes dans la thérapie par les gènes, qui devrait amener une foule de progrès dans notre aptitude à traiter des patients à l'aide de cette technique ", déclare le Dr Minassian."

La thérapie par les gènes est une technique qui sera applicable dans un proche avenir : nous l'utiliserons bientôt dans nos traitements.

"Malheureusement, les formes les plus courantes d'épilepsies, comme les crises d'absences ou l'épilepsie myoclonique juvénile ne sont pas causées par un gène, mais par plusieurs gènes qui travaillent ensemble. Ces maladies " polygéniques " peuvent exiger des scientifiques qu'ils remplacent plus qu'un gène. Nous ne nous attendons pas à utiliser la thérapie par les gènes pour de tels cas, qui sont traitables autrement, et depuis très longtemps, à l'aide de médicaments.

La thérapie par les gènes peut offrir des possibilités à des patients affectés d'une épilepsie du lobe temporal, mais le succès paraît encore loin dans l'avenir. Le principe consiste à introduire un gène récepteur de GABA qui puisse agir comme un " frein " qui préviendrait la décharge excessive des canaux excitatoires du cerveau. Le nouveau gène pourrait s'activer chaque fois qu'une crise est déclenchée, et empêcher son développement.

_________________________________________
"Les obstacles sont ces choses épouvantables que vous pouvez voir quand vous détournez les yeux de vos objectifs"

Souvenez vous de cette phrase dans les moments difficiles !
MSN
Publicité





MessagePosté le: Lun 24 Mai - 13:50 (2010)

PublicitéSupprimer les publicités ?
farah
Membre fidèle
Membre fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2008
Messages: 546
Sexe: Féminin
Année d'étude: 4ème année
Votre Faculté: Fac-S. Belabbes
Point(s): 547
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Lun 23 Aoû - 00:30 (2010) Répondre en citant

merci infiniment c vrmt très interessant
dr didou
La Team
La Team

Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2009
Messages: 1 333
Sexe: Masculin
Année d'étude: Médecin spécialiste
Votre Faculté: Fac-Oran
Point(s): 772
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Lun 23 Aoû - 00:32 (2010) Répondre en citant

Okay   merci pour l'article !
_________________________________________
اللهم اجعلني خيراً مما يظنون

ولا تؤاخذني بما يقولون

واغفر لي ما لا يعلمون
Yahoo Messenger
medcbi1
Membre très actif
Membre très actif

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2009
Messages: 404
Sexe: Masculin
Année d'étude: 3éme année
Votre Faculté: Autres
Point(s): 405
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Jeu 16 Sep - 15:46 (2010) Répondre en citant

merci beaucoup
_________________________________________
rome ne s'est pas faite en 1 jour
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:00 (2017)

Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM ALGÉRIEN DE MÉDECINE ::: MED-DZ Index du Forum » Cycle gradué et post gradué » La quatrième année » Neurochirurgie


 


Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Med-Dz by TiBoy 2008-2010
phpBB skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com