FORUM ALGÉRIEN DE MÉDECINE ::: MED-DZ : sondage chicha ou cigarette
  Se connecter pour vérifier ses messages privés 
Nom d’utilisateur: Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Annonces Med-Dz  S’enregistrer

sondage chicha ou cigarette
Sauter vers:  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM ALGÉRIEN DE MÉDECINE ::: MED-DZ Index du Forum » Forums généraux » Café MedZédien.

vous etes plutot chicha ou cigarette
chicha
30%
 30%  [ 3 ]
cigarette
10%
 10%  [ 1 ]
indifferent(e)
60%
 60%  [ 6 ]
Total des votes : 10

Auteur Message
marine
Membre très actif
Membre très actif

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2008
Messages: 384
Sexe: Féminin
Année d'étude: Médecin généraliste
Point(s): 410
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Dim 8 Juin - 17:43 (2008) Répondre en citant




L'origine mystérieuse du narguilé(shisha, houka, "pipe à eau")

L'on peut distinguer plusieurs hypothèses s'attachant à déterminer un lieu de naissance pour l'objet. Elles concernent l'Europe, l'Amérique, l'Inde, la Perse et l'Afrique. Ceux qui s'efforcent d'écrire l'histoire officielle du tabac signalent une origine américaine pour le tabac et européenne pour la transmission des modes d'usage de ce dernier, comme la pipe ordinaire, la chibouque ou même le narguilé. Résumé, l'argument consiste à affirmer que ce seraient les Européens qui auraient appris aux peuples de la région à fumer, notamment au moyen de la pipe. La proposition corollaire tranche que le cannabis n'aurait été inhalé, ni en Europe, ni en Afrique, ni ailleurs, avant l'arrivée du tabac.

L'hypothèse d'une origine américaine est née du croisement de spéculations sur des modes d'usage du tabac à partir de calebasses en Amérique et de travaux immenses comme ceux d'un savant du début du siècle (Leo Wiener) qui soutenait que le fait de fumer le tabac aurait été importé de ce dernier continent en Afrique plusieurs siècles avant l'arrivée des Européens. Ivan Van Sertima a enrichi l'apport du premier en s'efforçant, à son tour, de montrer que des hommes africains ont bien vécu en Amérique avant la découverte de ce dernier continent et en ont rapporté des usages comme celui de fumer dans des pipes.


La " piste " indienne manque de sources. Aussi nous limiterons-nous ici à ne citer que deux auteurs sans poursuivre la discussion. Joachim A. Frank affirme ainsi librement que " deux mille ans avant la découverte du tabac, on fumait déjà, semble-t-il une pipe à eau, la Dhoom Netra, qu'on bourrait d'herbes aromatiques et médicinales et aussi très probablement de drogues ". Günay Gercek estime, sans autres précisions, que le narguilé est né en Inde et que lors de son arrivée dans l'Empire Ottoman, il bénéficia de l'ajout inventif d'accessoires comme le bec du tuyau d'aspiration et le fourneau.

L'origine persane est notamment mise en avant par B. M. Du Toit au terme d'enquêtes ethnographiques en Afrique australe. Le chercheur s'est intéressé à l'origine du dagga (cannabis) et signale à plusieurs reprises l'usage de la pipe à eau " dakka ". Depuis l'Iran contemporain, un chercheur, Hasan Semsar, attribue l'invention du narguilé au " génie persan ", ex-nihilo, sans donner plus de détails sur l'apparition d'une telle innovation dans la manière de fumer.


La possibilité d'une origine africaine pour la pipe à eau a été considérée par des spécialistes comme Alfred Dunhill

et John Edward Philips. Le premier fait de la pipe à eau " dakka " des " Hottentots " (Khoikhoin), localisés au sud du continent, l'ancêtre du narguilé. Quant au texte du second, il se fonde sur une discussion détaillée et technique, notamment à propos des fouilles entreprises et des problèmes de datation posés à Hyrax Hill au Kenya, Sebanzi en Zambie, Engaruka en Tanzanie et en d'autres lieux du continent africain.

En résumé, l'on peut fixer l'usage social du narguilé, à grande échelle, comme simultané avec l'apparition du café public et l'adoption du tabac. Aujourd'hui, les hypothèses retenues ici en raison de leur pertinence lui attribuent une origine sud-africaine, éthiopienne ou persane. Une origine européenne est également mise en avant par des historiens du tabac. Ces derniers considèrent que le narguilé serait une forme adoptée par la pipe américaine dans le bassin méditerranéen, en Afrique ou en Asie, après la diffusion de cette dernière par les Européens aux seizième et dix-septième siècles. Les fouilles archéologiques engagées çà et là en Afrique australe et orientale tout au long du vingtième siècle, si elles se poursuivaient de manière systématique, pourraient bien apporter la preuve définitive de l'usage de pipes à eau sur ce continent bien avant le seuil critique et symbolique que représente l'année 1600 pour les tenants de l'hypothèse européenne. Le cas de cette grotte éthiopienne où l'on a retrouvé des fourneaux de pipes à eau, et où l'usage fumé du cannabis au quatorzième siècle a été confirmé par des méthodes chimiques, constitue en ce sens une avancée.
Le tabac du narguilé
abamel, tumbâk et jurâk
Le produit fumé prend deux, voire trois, formes principales. La première est le tabamel. Il se nomme en arabe " mu'essel ", littéralement " miellé " ou " mielleux ", nommé ainsi en raison de sa composition à base de mélasse ou de miel utilisés comme agglutinants. La mélasse est un sous-produit du sucre. La seconde forme est le " tumbâk " qui est un tabac pur. Le " jurâk ", principalement d'origine indienne, peut être considéré comme un produit intermédiaire entre les deux premiers. Il est très apprécié dans la péninsule arabique. Des fruits et des huiles entreraient dans sa composition. Cependant, l'on nomme parfois jurâk un tabac mélassé mais non aromatisé, préféré par certains usagers. Le " Zeglûl " égyptien et le " Shîh 'el-beled " tunisien sont des marques de ce produit appréciées par ses amateurs.

Le tabamel est particulièrement destiné à la shîsha. Il s'agit, comme nous l'avons dit, d'un mélange de tabac et de mélasse, ou de miel, ou parfois de sucre et d'eau distillée, dans une proportion de un à deux et demi auquel on ajoute aujourd'hui de la glycérine et diverses essences. Ces dernières confèrent au produit des goûts et parfums extrêmement variés : à la pomme (très courant), à la fraise (marque égyptienne " 'En-nahla/'Ibyâry "), à la menthe (marque " 'El-'Esfahâny ", du nom de la ville iranienne d'Ispahan), etc. Une surenchère a même cours : raisin, pastèque, melon, rose (marque égyptienne " 'el-'Araby/Abajûra ", réglisse (marque " 'El-bâshâ ", littéralement, " Le Pacha ") Un amateur nous a signalé l'usage du pistou et Honoré de Balzac évoquait le patchouli… Dans certains pays, le choix est limité. Ainsi, en Jordanie, le produit de référence, parfois le seul sur le marché et proposé dans les cafés et restaurants, est le " Bahreyny " lequel, faut-il le souligner, n'est pas nécessairement manufacturé à Bahreyn.

Le tabamel se présente sous forme de boîtes en carton ou de pots en matière plastique. Les emballages sont en général illustrés avec des motifs floraux hauts en couleur représentant des fruits ou des jardins dans lesquels évoluent des personnages comme de braves sultans ou d'élégants pachas. Les proportions relatives de tabac, mélasse, fruits et épices sont dorénavant fournis au consommateur, soit en moyenne 30%, 50% et 20% respectivement. La durée de validité du produit est en général de deux années; les boîtes indiquent donc la date de production. Les classiques avertissements sanitaires que connaissent tous les fumeurs de cigarettes du monde, sur les risques de cancer du poumon et des maladies cardio-vasculaires, ont fait leur apparition depuis longtemps.

Le tumbâk. C'est un terme d'origine turque. Le mot persan est proche : " tumbeki ". Le mot tutun est parfois employé pour le désigner. Le tumbâk correspond à la variété nommée Nicotiana Alata Persica du sous-genre Petunioïdes de l'espèce Nicotiana Tabacum. Le tumbâk est fort en alcaloïdes dont la nicotine. Le plus utilisé actuellement est le " 'ajamy " produit notamment dans divers pays du Moyen-Orient. Schématiquement, le fumeur le passe préalablement à l'eau en le pressant plusieurs fois dans sa main puis l'essore, le nettoie et le tasse dans le fourneau du narguilé.

Aspects tabacologiques.
L'emploi de charbon de bois dans le fourneau génère du monoxyde de carbone dans de grandes proportions. Il est donc préférable de fumer dans un endroit bien aéré. Certes, en " lavant " la fumée, le narguilé débarrasse cette dernière d'un certain nombre de constituants nocifs comme l'acroléine, les aldéhydes et d'autres contribuant à l'apparition de cancers. Mais l'argument de la diminution du taux de nicotine, autour de laquelle s'est construit un certain " mythe ", fut récemment mis en question par une étude qui a établi que la quantité de cet alcaloïde retenue dans l'eau reste relative, surtout quand le fumeur titre, autrement dit, dose (inconsciemment) sa fume. Quoiqu'il en soit, en l'absence de résultats définitifs, des solutions existent ou restent à trouver pour rendre le narguilé plus " hygiénique " comme, par exemple, le développement d'un système d'allumage éliminant le risque de production ou d'absorption de monoxyde de carbone que le charbon de bois génère. L'usage d'embouts en plastique jetables se généralise.


Pour en savoir plus sur les modes de consommation de ce produit, une enquête auprès de 50 consommateurs a été conduite par des pneumologues français.

Essentiellement des hommes (87 %), les consommateurs étaient âgés en moyenne de 22,3 ans. Plus de la moitié fument plus d’une fois par semaine, presque toujours le soir (85 %), surtout le week-end (70 %). Dans plus de la moitié des cas la prise dure de 40 à 60 minutes.

La consommation est essentiellement à domicile (65 % des cas) et plus rarement dans un bar à chicha (5 % des cas). Les personnes se fournissent en tabamel auprès des buralistes mais aussi de sites internet. En matière d’hygiène, les fumeurs sont assez négligents… Les tuyaux ne sont qu’exceptionnellement changés. Moins d’un tiers des consommateurs utilisent des embouts personnels. Des pratiques qui ne sont pas sans conséquences…

Ils sont conscients du danger de la fumée, puisque plus de 85 % la considèrent comme "plutôt toxique" ou "toxique". Néanmoins, moins de 2 % des répondants envisagent un arrêt de la chicha. Une pratique sans rapport avec les autres formes de tabagisme, puisque 79 % disent ne pas fumer habituellement de cigarettes.

Plusieurs dangers insoupçonnés
Le Groupe d’étude sur la réglementation des produits du tabac de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dénonce la croyance selon laquelle la chicha serait relativement inoffensive2. Une idée entretenue par des indications très insuffisantes des fabricants. L’étude de 18 paquets vendus en France conclut que les informations présentées sont "non conformes à la loi et trompeuses pour les consommateurs"3.

Selon ce rapport de l’OMS, le fait que l’eau retienne une partie de la nicotine au passage incite les fumeurs à inhaler plus profondément (pour "avoir leur dose"). Cela les expose à des quantités plus importantes de carcinogènes et de monoxyde de carbone. Toujours selon ce rapport, cet usage constitue un risque sanitaire sérieux pour les fumeurs actifs ou passifs (en particulier pour les femmes enceintes) ; le passage par l’eau n’élimine pas les composants toxiques (en particulier le monoxyde de carbone, les métaux lourds et les carcinogènes, produits aussi bien par la combustion du tabac que celle des braises). Les experts estiment ainsi qu’il ne s’agit pas là d’une alternative sûre à la cigarette mais plus une dangereuse porte d’entrée dans le tabagisme pour des jeunes séduits par ce nouveau mode de consommation.

Chercheur en socio-anthropologie et tabacologie4, Kamal Chaouachi juge ces conclusions alarmistes et dénonce une méthodologie amenant à des conclusions très fluctuantes selon les études : une séance de narguilé est comparée à 40 ou même 200 cigarettes, le taux de monoxyde ingéré varie de 14 à 120 ppm (parties par million)... Ne niant pas les risques pulmonaires liés à la fumée de narguilé (et au charbon de bois destiné à chauffer le tabamel dans le fourneau), il craint cependant que sa diabolisation n’aboutisse qu’à disculper la cigarette.



risques de la chicha sur la santé:




l'augmentation de cancers, de bronchites chroniques, ou de problèmes cardiovasculaires ont été mis en évidence.





Des mesures révèlent que l'augmentation du monoxyde de carbone expiré à la fin d'une chicha équivaut à celle observée lors de la consommation de 2 paquets de cigarettes.





Un millilitre de fumée de narguilé contient plus d'un million de microparticules.





30 à 50 bouffées de chicha inhalées sur une durée moyenne de 1 heure, équivaut à 2 paquets de cigarettes





Le taux de monoxyde de carbone inhalé dans le narguilé est 7 fois supérieur que dans la fumée d'une cigarette





Fumer le narguilé expose à des risques de transmission microbienne, comme la tuberculose, car les fumeurs utilisent le même embout.





La fumée d'une chicha délivre autant de pollution au monoxyde de carbone (CO) que 15 à 52 cigarettes.

La fumée dégagée par la chicha est une source de pollution passive dans les lieux clos.





Il est désormais interdit, depuis le 1 er Janvier 2008, de fumer de la chicha dans les bars : les lieux ouverts spécialement destinés au narguilé seront interdits.



Les jeunes sont de plus en plus nombreux à fumer le narguilé. Plus de 50% des jeunes de 16 ans ont déjà fumé la chicha et près d'un tiers des adolescents de 17 ans consomment cette substance régulièrement. La très grande majorité d'entre eux pensent qu'ils ne courent aucun risque pour leur santé en comparaison avec la consommation de cigarettes. Si vous les interrogez, vous serez surprit d'obtenir le même type de réponse : « ça ne fait rien. » « Pas de problèmes pour ma santé » « c'est moins mauvais que les cigarettes… ». De nombreux adultes ne sont pas loin d'avoir les mêmes idées reçues sur le narguilé.[media][/media]
_________________________________________

A se cogner la tête contre les murs, il ne vient que des bosses.
G. Musset


Dernière édition par marine le Mar 10 Juin - 22:16 (2008); édité 1 fois
Publicité





MessagePosté le: Dim 8 Juin - 17:43 (2008)

PublicitéSupprimer les publicités ?
karima
Membre en progrès
Membre en progrès

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 106
Sexe: Féminin
Année d'étude: 6ème année
Votre Faculté: Fac-Batna
Point(s): 132
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Dim 8 Juin - 18:26 (2008) Répondre en citant

indifferent
Pi-Bambino
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2008
Messages: 2 475
Sexe: Masculin
Année d'étude: Résident(e)
Votre Faculté: Fac-Constantine
Point(s): 2 797
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Dim 8 Juin - 19:14 (2008) Répondre en citant

Quelle question!!!....hihihihihiii
euhh pour moi ni l'une ni l'autre Cool Cool
surgeon
Membre Novice
Membre Novice

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2008
Messages: 26
Sexe: Masculin
Point(s): 30
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Dim 8 Juin - 19:30 (2008) Répondre en citant

Chicha,  j'aime surtout l'odeur   Mr. Green
NOUNOUSSA
Membre en progrès
Membre en progrès

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2008
Messages: 66
Année d'étude: Interne
Point(s): 70
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Dim 8 Juin - 19:48 (2008) Répondre en citant

indifferente Mort de Rire
_________________________________________
Et c'est parti pour le showww...
nazim
Membre Novice
Membre Novice

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mai 2008
Messages: 43
Année d'étude: 2ème année
Votre Faculté: Fac-Alger
Point(s): 43
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Dim 8 Juin - 20:51 (2008) Répondre en citant

cigarette  Idea  
mimicha85
Membre en progrès
Membre en progrès

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2008
Messages: 110
Sexe: Féminin
Année d'étude: 6ème année
Point(s): 138
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Mar 10 Juin - 17:05 (2008) Répondre en citant

Interessant....
Twiti
Membre Novice
Membre Novice

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2008
Messages: 35
Point(s): 14
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Mar 10 Juin - 21:36 (2008) Répondre en citant

chicha  Rolling Eyes
marine
Membre très actif
Membre très actif

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2008
Messages: 384
Sexe: Féminin
Année d'étude: Médecin généraliste
Point(s): 410
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Mar 10 Juin - 22:05 (2008) Répondre en citant

karima a écrit:
indifferent



mais tu fumes rien j'espère......lol
merci pour ton passage
_________________________________________

A se cogner la tête contre les murs, il ne vient que des bosses.
G. Musset
marine
Membre très actif
Membre très actif

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2008
Messages: 384
Sexe: Féminin
Année d'étude: Médecin généraliste
Point(s): 410
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Mar 10 Juin - 22:07 (2008) Répondre en citant

>>MEDZ-ADMIN<&lt a écrit:
Quelle question!!!....hihihihihiii
euhh pour moi ni l'une ni l'autre Cool Cool


t'as raison et desolée j'ai omis de mettre cette option
_________________________________________

A se cogner la tête contre les murs, il ne vient que des bosses.
G. Musset
marine
Membre très actif
Membre très actif

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2008
Messages: 384
Sexe: Féminin
Année d'étude: Médecin généraliste
Point(s): 410
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Mar 10 Juin - 22:08 (2008) Répondre en citant

surgeon a écrit:
Chicha,  j'aime surtout l'odeur   Mr. Green


Twisted Evil
_________________________________________

A se cogner la tête contre les murs, il ne vient que des bosses.
G. Musset
marine
Membre très actif
Membre très actif

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2008
Messages: 384
Sexe: Féminin
Année d'étude: Médecin généraliste
Point(s): 410
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Mar 10 Juin - 22:10 (2008) Répondre en citant

karima a écrit:
indifferent

NOUNOUSSA a écrit:
indifferente Mort de Rire


mais vous fumez rien j'espère......lol
merci pour votre passage
_________________________________________

A se cogner la tête contre les murs, il ne vient que des bosses.
G. Musset
marine
Membre très actif
Membre très actif

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2008
Messages: 384
Sexe: Féminin
Année d'étude: Médecin généraliste
Point(s): 410
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Mar 10 Juin - 22:11 (2008) Répondre en citant

nazim a écrit:
cigarette  Idea  


Twisted Evil
_________________________________________

A se cogner la tête contre les murs, il ne vient que des bosses.
G. Musset
marine
Membre très actif
Membre très actif

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2008
Messages: 384
Sexe: Féminin
Année d'étude: Médecin généraliste
Point(s): 410
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Mar 10 Juin - 22:12 (2008) Répondre en citant

mimicha85 a écrit:
Interessant....


merci pour ton passage..........tu as voté quoi? Cool
_________________________________________

A se cogner la tête contre les murs, il ne vient que des bosses.
G. Musset
marine
Membre très actif
Membre très actif

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2008
Messages: 384
Sexe: Féminin
Année d'étude: Médecin généraliste
Point(s): 410
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Mar 10 Juin - 22:14 (2008) Répondre en citant

Twiti a écrit:
chicha  Rolling Eyes


Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad PAUVRE OISEAU....
_________________________________________

A se cogner la tête contre les murs, il ne vient que des bosses.
G. Musset
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:54 (2017)

Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM ALGÉRIEN DE MÉDECINE ::: MED-DZ Index du Forum » Forums généraux » Café MedZédien. Aller à la page: 1, 2  >


 


Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Med-Dz by TiBoy 2008-2010
phpBB skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com