FORUM ALGÉRIEN DE MÉDECINE ::: MED-DZ : Cours: Physio/ Physiologie de la contraction musculaire
  Se connecter pour vérifier ses messages privés 
Nom d’utilisateur: Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Annonces Med-Dz  S’enregistrer

Cours: Physio/ Physiologie de la contraction musculaire
Sauter vers:  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM ALGÉRIEN DE MÉDECINE ::: MED-DZ Index du Forum » Cycle gradué et post gradué » La première année. » Physiologie
Auteur Message
mimicha85
Membre en progrès
Membre en progrès

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2008
Messages: 110
Sexe: Féminin
Année d'étude: 6ème année
Point(s): 138
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Jeu 22 Mai - 15:36 (2008) Répondre en citant

Introduction

La fibre musculaire est une cellule spécialisée pour engendrer un mouvement au moyen de la contraction active. Cette contraction se fait grâce à un mécanisme protéique intracellulaire. Le plus efficace des muscles est le muscle squelettique car son mécanisme de contraction est très organisé. A côté du muscle squelettique, ils existent des muscles qui sont spécialisés dans les mouvements involontaires : le muscle cardiaque et le muscle lisse.

I. Le muscle Squelettique = strié


1. Structure
Le muscle strié est constitué de faisceaux de cellules géantes allongées et disposées parallèlement = fibre musculaire.
1.1. Au microscope photonique : Longueur: plusieurs centimètres ; diamètre = 40 à 150. A 'intérieur de cytoplasme de la fibre musculaire striée on trouve : 1/ Une centaine de noyaux disposés à la périphérie du cytoplasme = sarcoplasme, 2/ Myofibrilles de 1-2µ de diamètre s'étendant sur toute la longueur de la fibre. Ces myofibrilles montrent qu'elles sont formées par une succession de bandes claires et de bandes sombres. D'où l'aspect strié, 3/ Mitochondries, grain de glycogène, myoglobine.
 

 


1.2. Au microscope électronique : on constate que les myofibrilles sont formées de deux types de filaments :
 

 



a. Filaments minces : sont composés essentiellement des monomères d'une protéine= l'actine. Ces monomères sont disposés en une double chaîne en hélice (comme l'ADN). En plus des monomères d'actine, les filaments minces contiennent deux autres protéines : 1/ La tropomyosine : protéine allongée située dans les deux sillons de la double hélice et 2/ La troponine : protéine globulaire située après chaque 7 monomères d'actine.
 


b. Filament épais : Sont composés essentiellement de la protéine de myosine cette protéine contient deux parties : 1/ Une tête globulaire. Celle-ci possède 2 sites. Un site de combinaison avec l'actine. et un site enzymatique possédant une activité atpasique. En présence d'actine, l'activité atpasique de la myosine est multipliée par 20 et 2/ Une queue allongée.
 

 

 

 


2. Réponse musculaire à une excitation.


2.1. Manifestation électrique : au repos la fibre musculaire présente une d.d.p. de repos de -90 mv. La décharge de l'acetylcholine au niveau de la plaque motrice détermine un potentiel d'action de plus de+ 20 mv.

2.2. Modification mécanique : La conséquence d'un potentiel d'action isolé est une secousse musculaire qui peut être subdivisé en trois phases :1/ Phase de latence : 2-10 ms, 2/ Phase de contraction : 25-120 ms et 3/ Phase de relâchement : 3-5 fois la phase de contraction.




3. Mécanisme de la contraction musculaire.

3.1. Propagation de l'excitation en profondeur : le potentiel d'action va se propager le long de la membrane plasmique de la fibre musculaire. Cette membrane a la particularité de présenter des invaginations transversales et des tubules transversaux = système T. Ce système permet de transmettre la dépolarisation d'une façon rapide à l'intérieur de la fibre musculaire.

3.2. Le couplage électrocalcique : le calcium joue un rôle clé dans la contraction musculaire. Le calcium est indispensable dans le milieu extracellulaire. Lors de la contraction musculaire, il y a une augmentation de la concentration de calcium intracellulaire. Cette augmentation survient après le potentiel électrique et précède la réponse mécanique.

3.3. Le couplage calcium-contraction : il existe une différence entre l'activité atpasique de la myosine entre les conditions expérimentales in vitro et in vivo. Cette différence est due à l'existence au niveau des filaments minces, en plus de l'actine, de deux protéines de régulation qui sont calcium dépendantes : 1/ La tropomyosine et 2/ La troponine

3.4. Disparition du calcium et retour au repos : le calcium est pris en charge par des protéines porteuses de la membrane du réticulum endoplasmique (RE) ayant une grande affinité pour le calcium. Puis il y a transport actif à l'intérieur du RE (2 molécules de calcium sont transportées pour une molécule d'ATP consommée). Le calcium s'accumule au niveau des réservoirs du RE en se fixant à une protéine spécifique la calséquestrine.


II. Le muscle lisse

1. Structure

Le muscle lisse ne forme pas d'organes bien individualisés comme le muscle strié mais il forme plutôt un tissu qui est noyé dans la paroi des organes = la musculeuse. On le trouve dans : 1/ La paroi des artères et des veines, 2/ La paroi du tube digestif (couche longitudinale, couche circulaire), 3/ La paroi de l'utérus, de la vésicule biliaire etc.
La fibre musculaire lisse est une cellule allongée en fuseau et ne possède pas de stries



2. Innervation
Le muscle lisse est innervé par le système ortho et parasympathique. Il n'existe pas de jonction neuromusculaire bien individualisée. Le neurotransmetteur est libéré à partir des renflements le long de l'axone qui contiennent des vésicules synaptiques. L'énervation (le fait de couper le nerf) du muscle lisse ne le paralyse pas. Il conserve un état de contraction spontanée = automatisme. L'innervation sert donc seulement au contrôle et à la régulation de cet automatisme.


3. Réponse à une excitation

3.1. Réponse électrique.
3.2. Réponse mécanique : Le développement de la contraction est un mécanisme très long


4. Les stimulants
La cellule musculaire lisse peut répondre à plusieurs types de stimulants à savoir : 1/ Electrique, 2/ Neurotransmetteur: Adrénaline, noradrénaline, acetylcholine, 3/ Hormone: ocytocine, vasopressine, oestrogènes, progestérone.
Publicité





MessagePosté le: Jeu 22 Mai - 15:36 (2008)

PublicitéSupprimer les publicités ?
dr_ibtissem
Membre Novice
Membre Novice

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mai 2009
Messages: 10
Sexe: Féminin
Année d'étude: 1ère année
Votre Faculté: Fac-Blida
Point(s): 11
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Sam 30 Mai - 20:25 (2009) Répondre en citant

mérci mimicha Okay
Skype
L-Hichem
V.I.P
V.I.P

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2008
Messages: 1 100
Sexe: Masculin
Année d'étude: 4ème année
Votre Faculté: Fac-Sétif
Point(s): 1 089
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Sam 30 Mai - 21:46 (2009) Répondre en citant

Oh, merci beaucoup  Okay
_________________________________________
بَلْ تُؤْثِرُونَ الْحَيَاةَ الدُّنْيَا و الآخِرَةُ خَيْرٌ وَأَبْقَى
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:20 (2017)

Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM ALGÉRIEN DE MÉDECINE ::: MED-DZ Index du Forum » Cycle gradué et post gradué » La première année. » Physiologie


 


Portail | Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Med-Dz by TiBoy 2008-2010
phpBB skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com