FORUM ALGÉRIEN DE MÉDECINE ::: MED-DZ : les traumatismes du rachis cervical
  Se connecter pour vérifier ses messages privés 
Nom d’utilisateur: Mot de passe:   
Index  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Annonces Med-Dz  S’enregistrer

les traumatismes du rachis cervical
Sauter vers:  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM ALGÉRIEN DE MÉDECINE ::: MED-DZ Index du Forum » Cycle gradué et post gradué » La quatrième année » Neurochirurgie
Auteur Message
soumia
Membre Novice
Membre Novice

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 14
Sexe: Féminin
Année d'étude: Interne
Votre Faculté: Fac-Alger
Point(s): 9
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Sam 21 Fév - 00:49 (2009) Répondre en citant

les traumatismes du rachis cervical.


I- Introduction- Généralités.
1.Définition.
Les traumatismes du rachis sont des traumatismes vertèbro-médullaires car ils réalisent une atteinte de l’armature vetèbro-disco-ligamentaire pouvant compromettre l’intégrité de la moelle et des racines rachidiennes.
2. Epidémiologie.
En France :1000TVM / an soit 15 à 20cas /1million d’h.
Age moyen :30 ans.
Sex-ratio : 4H/1F.
3. Etiologie.
**Accident de la route :40%.
**Accident du travail :30%
**Chutes :25%
**Accidents sportifs : parapente, ski , rugby.
**Les plongeons en eau peu profonde.
II. Rappel anatomique.
Le rachis cervical est composé de 7 vertèbres, la première est l’atlas la seconde l’axis. Ces deux vertèbres forment le rachis cervical haut, de C3 à C7 on a le rachis cervical inférieur.
Ces vertèbres sont reliées entre elles par un système disco-ligamentaire, d’un coté les disques inter-somatiques de l’autre les ligaments et les capsules. d’avant en arrière :
**Le ligament vertébral commun antérieur.
**Le ligament vertébral commun postérieur.
**Les capsules articulaires.
**Les ligaments jaunes.
**Le ligament inter-épineux.
En plus de ces ligaments que l’on retrouve tout le long du rachis on a des ligaments spécifiques au niveau de l’atlas et de l’axis qui sont :
**Le ligament transverse qui maintient l’odontoïde contre l’arc antérieur de C.
**Les ligaments alaires et le ligament cruciforme qui rattachent l’odontoïde au trou occipital et au ligament vertébral commun postérieur.
L’empilement des vertèbres délimite un espace : le canal vertébral dans lequel se situe la moelle épinière entourée de ses enveloppes d’ou émergent les racines rachidiennes.



III. Les mécanismes des traumatismes du rachis.
1.L’hyperflexion :
On le rencontre dans les accidents de décélération brutales , le rachis bascule en avant rompant la lordose physiologique. Dans les accidents de plongeon en eau peu profonde , se surajoute une composante de compression axiale.
2.L’hyperextenssion .
Succède habituellement à un impact sur la face , le rachis est déporté en arrière en hyperlordose.
3. Le whip-lash injury.
C’est une combinaison des deux mécanismes précédents.
4.La torsion axiale.
On la retrouve dans la pratique sportive . On retrouve des lésions asymétriques : luxation ou « accrochage » unilatéral d’une articulaire.
IV- Classification Anatomo-Radiologique des traumatismes graves du rachis .
On distingue un groupe de lésions à prédominance disco-corporéales un autre à prédominance disco-ligamentaire et un troisième dit de lésions mixtes ou les formes précédantes sont associées.
Fréquence de ces lésions dans le rachis cervical.
Lésions disco-ligamentaires : 75%.
Lésions disco-corporéales : 6%.
Lésions mixtes :18%.
Dans le groupe des lésions disco-ligamentaires prédomine l’atteinte des moyens d’union intervertébraux.
Dans le groupe des lésions disco-corporéales , la prédominance des lésions est sur le corps vertébral (fracture tassement ,fracture comminutive ).
Dans le groupe des lésions mixtes on retrouve les lésions des deux groupes précédents. Lésions antérieures d’écrasement disco-corporéales et des lésions postérieures de transsection rachidienne.
A- Le rachis cervical inférieur (C3 à C7).
I- Les lésions disco-ligamentaires.
1- Les fractures articulaires ou fractures-luxation.
- La fracture d’une facette articulaire supérieure ou inférieure associée à une lésion disco-ligamentaire du niveau intervertébral correspondant, d’importance très variable est souvent begnine.
La fracture séparation du massif articulaire : le massif est séparé de ses attaches antérieures et postérieures selon des traits variables , la lésion disco-ligamentaire associée peut être sus ou sous jascente parfois bifocale.
2- Les luxations pures.
C’est l’accrochage articulaire il peut être .
-**Unilatéral décelé sur le cliché de ¾ qui d’un coté montre le chevauchement inversé de deux surfaces articulaires , l’alignement unco-corporéal est rompu.
Sur le profil la non superposition des massifs articulaire décalés donnent le signe du « bonnet d’âne » de Roy Camille. . Le listhésis corporéal reste toujours inférieur à 50%.
-**Bilatéral : chaque cliché de ¾ montre le chevauchement inverse des facettes articulaires. Sur le profil le listhésis dépasse 50% du plateau.
Dans l’accrochage uni ou bilatéral l’hyperextenssion est formellement contre-indiquée , l’axe nerveux est au contraire soulagé par une légère flexion du cou.
La menace neurologique est radiculaire surtout dans les lésions unilatérales mais également médullaire par cisaillement.
II- Le groupe des lésions disco-corporéales.
1- les fractures marginales antérieures :seule la partie marginale de la vertèbre est fracturée.
2- Les fractures-tassement ,cunéiformes du corps vertébral.
Elles sont en règle générale sans conséquence neurologique.
La fracture dite en « Francisque » très spécifique au niveau du rachis cervical , elle rend compte d’un éclatement antéro-posterieur du corps vertébral. La plaque postérieure est ainsi soufflée vers l’arrière et sténose le canal vertébral.
3- La fracture comminutive.
C’est la forme la plus grave du groupe. Elle associe des lésions d’éclatement et d’écrasement vertébral. Ces lésions disco-corporéales cervicales menacent la statique rachidienne à la mesure de l’importance de l’angulation sagittale.
Les structures ligamentaires sont ici épargnées . Le risque neurologique est grand.
III- Les formes mixtes.
Associent lésions corporéales et transsection disco-ligamentaire .Elles sont représentée par la fracture « tear-drop » qui prédomine de façon presque exclusive en C5 . Définie par la seule présence du fragment antero-inferieur détaché du corps vertébral.
**La forme habituelle.
Elle associe 3 lésions :
Un fragment antéro-inférieur du corps vertébral ,un éclatement sagittal du corps vertébral et une grave lésion disco-ligamentaire sous-jacente avec recul intracanalaire des fragments corporeaux.
Les complications médullaires y sont fréquentes(60%) les 2/3 avec syndrome complet.
B- Le rachis cervical supérieur.
1- La fracture de Jefferson.
C’est l’éclatement de l’anneau de l’atlas. Retrouvé dans le mécanisme en compression axiale.
2- Luxation atlanto-axoidiènne.
Due à la rupture des ligament. Rentre dans le groupe des lésions disco-ligamentaires.
3- La fracture de l’odontoïde.
Apanage du sujet jeune (20-30 ans) et du sujet âgé (60-75 ans).Selon la classification d’Anderson et Alonzo, on retrouve 3 types : type I : fracture apicale , type II : fracture du col , type III : fracture de la base. Le typeII étant la plus instable.



C-Les lésions médullaires.
1.La commotion médullaire.
L’aspect anatomique de la moelle est normal, mais il existe des altérations histologiques discrètes à type de pétéchies centro-médullaires.
2.La contusion médullaire.
C’est une lésion médullaire incomplète et définitive anatomiquement la moelle est oedématiée écchymotique.
3.La dilacération médullaire.
La lésion médullaire est importante pouvant aller jusqu’à la section médullaire, la structure anatomique de la moelle n’est plus reconnaissable. c’est « la zone d’hémorragie et d’effritement de Roussy l’Hermite. »
IV. Physiopathologie .
Le modèle habituel d’une lésion de la moelle cervicale est la tétraplégie. Elle est définie par son niveau lésionnel et par son caractère complet ou incomplet.
Le niveau lésionnel est désigné par le numéro de la plus haute racine paralysée.
Le caractère complet ou incomplet de la tétraplégie s’attache à décrire l’absence ou la conservation d’une activité coordonale et/ou sensitive au dessous du niveau lésionnel.
Le modèle d’Allen (1914)
Il consiste à percuter la moelle épinière d’un chien au niveau dorsal avec un poids connu relié par un fil. Ce traumatisme est exprimé gr/m/cm, il a constaté :
-300g/m/cm :troubles modérés et réversibles.
-400g/m/cm : paraparésie spasmodique durable.
-500g/m/cm : paraplégie complète et définitive.
Ces troubles apparaissent 15 mn après le traumatisme.
Les troubles neurologiques sont dus à des lésions au sein du tissu médullaire, différents mécanismes et réactions interviennent dans la genèse de ces lésions mais les mécanismes principaux sont :
1-Hemmoragie :
C’est une hémorragie centro-médullaire c- a- d siégeant au niveau de la substance grise due à la rupture mécanique des parois des artérioles et des veinules lors du traumatisme ; délai d’apparition :15mn après le traumatisme.
2-Ischemie.
Il existe une hypoperfusion au niveau de la substance grise. Cette hypoperfusion est due en partie à la libération au niveau du site lésionnel de substances vasoconstrictrices comme les thromboxanes et le PAF(platelet activating factor) d’autre part elle est due à l’hypotension systémique post-traumatique et la diminution de l’O2 au niveau du tissu lésé.
3-Oedeme.
La rupture des vaisseaux et de la barrière hemato-médullaire aboutit à un œdème vasogénique.Il apparaît d’abord dans la substance grise et diffuse secondairement à la substance blanche de façon centrifuge.


MedZ-Team: Merci de votre contribution.Vous avez 5 points de plus
Publicité





MessagePosté le: Sam 21 Fév - 00:49 (2009)

PublicitéSupprimer les publicités ?
miralenyl
Membre Novice
Membre Novice

Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2008
Messages: 21
Sexe: Féminin
Année d'étude: 4ème année
Votre Faculté: Fac-Constantine
Point(s): 22
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Lun 18 Mai - 21:38 (2009) Répondre en citant

merci pr cet effort  bon courage
medcbi1
Membre très actif
Membre très actif

Hors ligne

Inscrit le: 28 Jan 2009
Messages: 404
Sexe: Masculin
Année d'étude: 3éme année
Votre Faculté: Autres
Point(s): 405
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Lun 20 Sep - 15:25 (2010) Répondre en citant

merci bcp
_________________________________________
rome ne s'est pas faite en 1 jour
Dr.fati
Membre Novice
Membre Novice

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2009
Messages: 21
Sexe: Féminin
Année d'étude: 4ème année
Votre Faculté: Fac-Blida
Point(s): 22
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Ven 27 Mai - 17:08 (2011) Répondre en citant

merci bcp! :sourire:
MIA-SAM


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2011
Messages: 2
Sexe: Féminin
Année d'étude: 5ème année
Votre Faculté: Fac-Alger
Point(s): 3
Moyenne de points: 0
MessagePosté le: Mer 15 Juin - 11:53 (2011) Répondre en citant

MERCI :happy:
_________________________________________
Le temps sera le maître de celui qui n'a pas de maître.
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:09 (2017)

Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM ALGÉRIEN DE MÉDECINE ::: MED-DZ Index du Forum » Cycle gradué et post gradué » La quatrième année » Neurochirurgie


 


Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Med-Dz by TiBoy 2008-2010
phpBB skin developed by: John Olson
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com